Forum économique de Davos 2014, que faut-il en retenir ?

Article : Forum économique de Davos 2014, que faut-il en retenir ?
29 janvier 2014

Forum économique de Davos 2014, que faut-il en retenir ?

Crédit photo: newscontent.cctv.com
Crédit photo: newscontent.cctv.com

Les patrons du monde de la finance et de la politique se sont réunis à Davos (Suisse) pour leur 44e sommet la semaine dernière. Un sommet qui, selon toute vraisemblance, a donné lieu d’espérer. Les attentes, les perspectives, les doutes et les craintes ont encore fait grand débat. Etant donné que l’économie c’est ma grande passion, j’ai décidé de vous faire un compte rendu de ce qui s’est passé lors de cette rencontre.

D’emblée, précisons que ce sommet s’est déroulé sous le thème : « Remodeler le monde». Contrairement aux dernières années où le libéralisme y était exulté avec effervescence, cette année il y a eu comme un retour à l’idée première de cet évènement. A savoir que c’est un lieu d’échange pouvant permettre de cogiter sur les tares causées par le système libéral afin d’y apporter des solutions. D’ailleurs le message du pape François à cette occasion a été : « Il faut que la richesse serve le monde, pas qu’il soit gouverné par elle.»

Il faut dire qu’il y a eu à Davos une lueur d’espoir quant à la reprise économique. Les experts se sont montrés plus ou moins optimistes. On se souvient que depuis la crise des subprimes l’économie mondiale peine à se relever. Le chômage fait des dégâts partout. Mais cet optimisme selon les experts est à prendre avec prudence. Il y a les inégalités qui font obstacle à la reprise.

D’un autre côté il y a toujours ce doute persistant par rapport aux marchés financiers. Même si les patrons des grandes banques notamment américaines ont voulu apaiser la tension. Ils se veulent plus rassurants quant aux risques des marchés financiers. Sur ce point ils ont donné la garantie que le travail de régulation se fait.

Les inquiétudes, c’est essentiellement par rapport à la croissance en Europe. D’ailleurs le patron de Total pense que l’Europe doit refonder son modèle économique. Les experts pensent qu’il y a encore nécessité de réduire le déficit, de lutter contre le chômage, particulièrement des jeunes, etc.

Mais il y a surtout des inquiétudes concernant le retournement de la croissance dans les pays émergents. Après une décennie fabuleuse, ceux-ci apparaissent fragiles et menacés par la sortie massive des capitaux qui semblent en train de repartir aussi vite qu’ils sont entrés. Malgré un taux de croissance variant entre 5 % et 7,7 % dans ces pays, mais ces niveaux sont insuffisants pour assurer la stabilité de ces pays. Il y a vraiment de quoi s’inquiéter.

Les inquiétudes s’expriment aussi par rapport aux nouvelles technologies qui font la course à l’homme. Le patron de Google Eric Schmidt a parlé d’un dilemme « homme-machine » dont l’homme doit nécessaire être vainqueur. Et aussi concernant la dévalorisation des classes moyennes.

Néanmoins après ce sommet les dirigeants politiques du monde devraient prendre des mesures drastiques pour apporter des réponses concrètes. Après tout il sera toujours question de ce même système capitaliste générateur de crises non ? N’est-ce pas les crises qui font sa force ? Quant à nous , il ne nous reste l’ espoir que les prévisions de croissance soient effectives.

D’ici là la vie continue…

© Billy James RAYMOND

Partagez

Commentaires