post

240 * 132
(credit photo: sanslimites.org)

240 * 132
(credit photo: sanslimites.org)


Deux haïtiens sont retrouvés «morts» (pardonnez-moi je trouve le mot trop faible) sacrifiés, déshumanisés en République dominicaine. Encore des cadavres ! En plus de la mort qu’ils ont eu comme punition de la part de ceux qui leur ont enlevé la vie, ils ont été découpés. N’est-ce pas exécrable ?

Cela s’est passé à Santiago dans la municipalité de villa Gonzalez. Les corps mutilees de deux frères répondant au nom de Yidet et Yodet Kaesite sont retrouvés près de la rivière Las Laves. Ils étaient âgés respectivement de 26 et 28 ans. D’après le rapport de police le corps de Yidet au moment où il a été découvert était sans tête. En plus les bras et le pénis lui ont été aussi enlevés. Pis, un morceau de bois a été inséré dans son anus. Que c’est odieux !

Selon leur oncle (Eliese Kaseite), 48 ans, qui les ont identifiés ces deux jeunes ont disparu depuis le 19 janvier écoulé. Ils travaillaient comme cultivateurs dans la communauté de Banegas, toujours dans la municipalité de villa Gonzalez.

L’enquête de police a été ouverte pour trouver les auteurs de cet odieux crime. Mais qui sait ce qui sera fait en termes de justice ? Bref, la machine infernale de la mort les a durement frappés. Déjà les relations entre les deux pays étaient tendues en raison de la décision de la cour constitutionnelle dominicaine et bien d’autres événements malheureux qui caractérisent l’histoire de ces deux pays. Sont-ce des êtres à morphologie humaine qui ont commis ce crime ?

Néanmoins une chose est sûr cela est un acte de barbarie d’une cruauté excessive. Qui sait les tortures que ces jeunes ont subies avant de passer finalement de la vie au trépas ? Les révélations des traces de balle, la décapitation témoignent bien de la profondeur de cette haine. De cette envie de tout détruire avec tant de cruauté.

Cet acte horrible a ôté la dignité d’homme des victimes. On dirait que ces êtres à morphologie humaine qui ont commis ce crime sont dépourvus de toute notion d’humanisme. La cruauté sanglante est leur seul partage. Comment ne pas être consterné quand des concitoyens sont contraints de laisser le pays pour chercher un mieux-être ailleurs et qu’ils finissent comme ça ?

Tout en partageant la peine de leur famille, je souhaite que la lumière soit faite sur ce dossier. Que les coupables soient sanctionnés par la justice. D’ailleurs qui sait si l’enquête va aboutir ? Nous ne savons rien, il n’est que d’attendre. Mais en attendant j’encourage mes autres frères et sœurs en République voisine à faire preuve de prudence, de clairvoyance et de respect envers le peuple dominicain.

Et l’Etat haïtien dans tout cela doit jouer son rôle.

© Billy James RAYMOND

The following two tabs change content below.
billy
Fils de la terre d'Haiti, je vise l'excellence et je crois dans le travail assidu et constant. J'ai une formation en sciences economiques et en sociologie. Je veux travailler pour apporter ma contribution dans le progres du monde. Merci de toujours visiter ma site.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *