Vers le sommet de la réussite…

Article : Vers le sommet de la réussite…
5 février 2014

Vers le sommet de la réussite…

Crédit photo:fotosearch.fr
Crédit photo:fotosearch.fr

«Je veux réussir ! Je vais réussir coûte que coûte ! Je suis prêt à prendre le risque que cela demande ! Je suis super motivé pour cette cause … » Ce sont bien des expressions et bien d’autres encore qu’on entend assez souvent chez des personnes qui s’engagent dans une initiative quelconque, bien entendu noble. Mais dans l’ensemble combien sont restés fidèles à leur promesse ? La plupart du temps une poignée… Mais le sommet de la réussite est-il si difficile ? Voyons voir…

La plupart des initiatives de cette vie se présente comme des défis difficiles à relever. Je me rappelle récemment avoir dit à une amie qui avait des problèmes familiaux que la vie ne fait jamais de cadeau. C’est à nous de travailler pour la rendre meilleure. Elle m’avait répondu que ce n’était pas facile d’arriver à connaitre le succès dans nos entreprises. Mais j’ai répliqué : « Continue de foncer malgré tout »… Bref !

Réussir dans ce qu’on entreprend n’est pas une mince affaire mais bien un vrai travail d’hercule. En effet il faut viser le sommet. Mais laissez-moi vous dire, contrairement au sommet d’une montagne qui a des limites, les sommets de l’esprit, eux, n’ont pas de limites. Chacun dans cette vie a un sommet à escalader. Comme Edmund Hillary a déclaré : « Je crois que dans la vie nous luttons tous contre une montagne comme l’Everest et que la clef du succès est très semblable dans les deux cas. » Cela prouve que dans la vie chacun a un sommet à gravir et est dans l’obligation de s’y atteler.

Ce qu’il faut :

Précisons que vivre c’est réussir constamment comme le disait Amiel. Une personne qui marche vers le sommet de la réussite n’est pas celle qui court vers la célébrité ou vers la gloire. Si c’était le cas beaucoup de personnages du monde entier seraient considérés comme ayant échoué. Mais une personne qui réussit constamment c’est celle qui vit avec l’objectif d’atteindre le but de son existence. Celle qui trouve en elle-même la certitude de n’avoir pas vécu en vain.

Marcher vers le sommet de la réussite c’est savoir combiner ingéniosité et ténacité. C’est savoir concrétiser ses idéaux, atteindre ses buts, terminer ce que l’on commence. C’est encore savoir transformer ses rêves en réalité. C’est aussi quand on se consacre à la vérité et au partage avec les autres, quand on développe un caractère intègre.

On ne connaitra sans doute pas la réussite en étant un paresseux. Il faut lutter constamment et ce, sans défaillir. A partir d’objectifs, de plans concrets, du travail…il faut avoir de la consistance. Si l’on échoue, ce n’est qu’une bataille perdue qui doit nous rendre encore plus fort pour gagner la guerre. Car on aura fait de l’expérience d’échouer. Il faut réessayer et poursuivre dans la bonne direction.

Notez bien que l’argent n’est pas un but en soi mais un moyen pour parvenir au but. Celui qui en fait son but le plus souvent échoue ou n’a aucune fierté ni personnalité respectable. Il utilise tous les chemins pour se faire du fric et au final il peut même aller à des actions malhonnêtes.

Le fondement de la réussite selon Benjamin Franklin se résume à travers les 13 points que voici : Abstinence, silence, ordre, résolution, frugalité, application, sincérité, justice, modération, propreté, tranquillité, chasteté et humilité. Cette liste de Benjamin n’est sans doute pas exhaustive. Chacun de nous, dépendamment de nos expériences, de notre culture, de nos habitudes…peut aussi en formuler une. Néanmoins il reste clair que le sommet de la réussite est ouverte à nous tous il faut seulement que l’on parte à l’aventure.

© Billy James RAYMOND

Partagez

Commentaires