Et si l’on pouvait revenir en arrière et tout corriger !

Article : Et si l’on pouvait revenir en arrière et tout corriger !

Et si l’on pouvait revenir en arrière et tout corriger !

 

crédit photo:
crédit photo: www.atramenta.net

Nous vivons dit on en pleine modernité selon plus d’un et déjà au post modernité selon d’autres auteurs. Notre monde est libéral dans l’ensemble. De ce fait nous posons toutes sortes d’actions et prenons toutes sortes d’engagements. Nous dépassons certaines fois les bornes dans le cadre de nos actions. Et après le remords, les ressentiments, la fierté, le regret, etc. nous envahissent. Et si l’on pouvait revenir en arrière et tout corriger qu’adviendrait-il ?

Emmanuel Kant eut à dire : « Agis comme si la maxime de ton action devait s’ériger par ta volonté en loi universelle de la nature. » Mais nos actions sont-elles toujours réfléchies ou comme on le souhaiterait ? Sont-elles toujours rationnelles ou non ? En effet, nous posons des actions en fonction d’un ensemble de paramètres. C’est pourquoi les grands théoriciens de l’action comme Talcott Parsons la considèrent comme un système. Nos actions ont plusieurs motifs, entre autres moraux, religieux et juridiques.

Après avoir posé une action ou affiché tel ou tel comportement, nous pouvons en ressortir déçus ou satisfaits. Certaines fois la fierté, le remords, le regret, la mauvaise conscience sont les sentiments qui nous ravagent. Bref, nous nous sentons mal à l’aise. Les conséquences, disons-nous, parfois ne concernent que nous puisque nous sommes mus par la philosophie individualiste. Cependant, elles sont loin de nous concerner exclusivement. Elles ont des retombées sur notre environnement immédiat aussi bien que sur le monde.

Dans de telles circonstances lorsque nous ne sommes pas déçus ou insatisfaits nous devenons si pensifs ou perdus. A ce moment-là, on se demande si le temps pouvait reculer. Si l’on pouvait faire marche arrière pour remettre les pendules à l’heure. Pour trouver la façon la plus appropriée de bien faire et de sortir satisfait. Mais le temps est déjà parti. L’occasion a filé, on est déjà bien en avance dans le temps et on ne peut revenir en arrière. Il est trop tard. On est troublé la plupart du temps et dans bien des cas on doit recommencer.

Ce qu’il faut retenir c’est que nous ne sommes pas maîtres du temps. On y vit, mais il ne nous appartient pas. Il faut bien en profiter et en faire un usage le plus satisfaisant et le plus rationnellement possible. Ce n’est pas toutes les erreurs que l’on peut corriger. Certaines erreurs ne nous laissent pas la possibilité de nous rattraper et de nous faire comprendre. Nous n’avons pas toujours le temps de nous faire pardonner et on meurt parfois de chagrin. Donc l’essentiel, c’est de mesurer le plus possible nos actions quotidiennes avec nos proches, mais aussi avec nos semblables.

Malgré nos différences, notre socialisation, notre éducation, nos croyances religieuses ou autres, nous sommes tous des êtres humains. Il faut en tenir compte. Que l’on agisse en fonction de tel ou tel mobile, nos actions, nos comportements ont des répercussions que nous ne pouvons même imaginer des fois. De ce fait, tenons compte du présent et du futur. Corrigeons ce que nous pouvons corriger dans le passé. Faisons le plus d’efforts  pour que demain soit meilleur et que le remords, les déceptions ne nous envahissent pas dans le cadre de nos actions et conduites. Ainsi nous pourrons mener notre vie dans la tranquillité d’esprit avec une bonne conscience.

© Billy James RAYMOND

Partagez

Commentaires

billy
Répondre

Billet a lire