Tout pour le peuple haitien, mais ils se fichent de nous !

Étiquettes
22 janvier 2015

Tout pour le peuple haitien, mais ils se fichent de nous !

crédit photo:pixabay.com
Crédit photo:pixabay.com

 

A les écouter dans les médias, on croirait qu’ils ont le cœur aussi tendre pour attendrir le diable. En eux, on croirait voir de grands analystes, des porteurs d’espoir, une lueur sur le chemin du peuple haïtien. Mais hélas ! les politiciens  sont tous à mettre dans le même panier.

Des discours pour se moquer du peuple

On ne sait de quel horizon politique ils proviennent, mais ils se disent tous être en faveur du peuple. Si c’était bien le cas, ne seraient-ils pas tous derrière lui?  Au contraire le peuple constitue le chemin qui les conduit à destination. C’est-à-dire où ils désirent tous parvenir, aux affaires de l’Etat afin de piller à leur tour. Le peuple est dupé, meurtri, dépouillé. À la sortie des urnes, ils clament la victoire du peuple. Mais une fois installés, ils pillent les maigres ressources de ce dernier. Ils prennent des mesures anti-peuple, mais leurs discours sont truffés de beaux mots. Leurs actions contribuent à aggraver la situation de misère dans laquelle croupissent les enfants de ce pays.

Quand ils veulent faire leur capital politique, ils appellent le peuple souverain. Le peuple n’est ni sourd ni muet, ni somnolent, mais vigilant et sage. Le peuple qui investit pour leur compte le macadam et au final qui sort grand perdant. Car aucune politique publique réelle n’est engagée en sa faveur. Aucun programme de développement n’est amorcé dans une dynamique d’ensemble, et ce sur une période relativement longue. Tout cela pour améliorer ses conditions d’existence. Leur pseudoengagement ne manque point de les avilir au vu et au su de tous. Mais qui sait la houille de l’avidité a déjà détruit ce qui restait de leur conscience.

Ils revendiquent au nom du peuple. Ils l’appellent à manifester. Ils se disent enfants du peuple et disent connaître ses souffrances, mais en réalité, ils se moquent de nous. Leurs enfants vont aux meilleures écoles tandis que ceux du peuple n’ont même pas d’écoles. Quand ils sont malades, ils se soignent à l’étranger tandis alors que nous manquons d’hôpitaux. Ils circulent dans des voitures confortables tandis qu’il n’existe aucun système de transport adéquat pour la population. Mais ils disent agir au nom du peuple et pour le peuple. Ils font mal au peuple tout en se faisant mal eux-mêmes. Aujourd’hui ils sont avec ce groupe, demain avec un autre. Ils ne sont mus que par des intérêts mesquins.

Un mal qui n’est pas près de disparaître

Ce faisant, ils n’offrent que de mauvais exemples aux générations montantes. Aujourd’hui encore, je parlais a un ami de la fac qui me disait que cette année est bien sa dernière au chômage. Quand je lui ai demandé pourquoi, sa réponse a été de me dire qu’il allait s’inscrire à un parti politique. Selon lui, ce couloir a bien des secrets qui conduisent à l’argent facile.  A-t-il raison ?  Cela  reste à déterminer. Mais ce qui est sûr c’est que les risques de reproduction de ce système pourri sont énormes. Je ne peux pas être pessimiste, mais le peuple sera encore longtemps victimes des griffes de nos concitoyens.

Ce billet peut s’adresser aux uns et aux autres de nos dirigeants, de nos leaders politiques, de nos concitoyens, des aspirants aux affaires de l’Etat. Ceux qui se servent ou veulent se servir du peuple comme camouflage pour accomplir leurs projets lugubres. Je leur dis de cesser de se ficher de ce peuple qui veut vivre. Ce peuple qui a besoin d’éducation, d’hôpitaux, de loisirs. Ce peuple qui en est un grand et qui ne mourra pas.

© Billy

 

 

 

Partagez

Commentaires