Absence d’identité, facteur de blocage de millions d’Haïtiens

Local residents collect their birth certificates in Leogane on September 15, 2011. The United Nations High Commissioner for Refugees is partnering with local NGO, Action Citoyenne pour l'Abolition de la Torture (ACAT) to provide assistance with obtaining vital documents needed to rebuild lives after the devastating earthquake of January 2010. Photo Victoria Hazou UN/MINUSTAH

Local residents collect their birth certificates in Leogane on September 15, 2011. The United Nations High Commissioner for Refugees is partnering with local NGO, Action Citoyenne pour l’Abolition de la Torture (ACAT) to provide assistance with obtaining vital documents needed to rebuild lives after the devastating earthquake of January 2010.
Photo Victoria Hazou UN/MINUSTAH

Selon les statistiques, plus de trois millions d’Haïtiens vivent sans leur acte de naissance. Donc, sans identité. Cela constitue un vrai facteur de blocage dans leur fonctionnement quotidien.

Job est né en 2011 dans les hauteurs de Pétion-ville. Pourtant jusqu’en août 2016 sa naissance n’a pas été déclarée chez l’officier d’Etat civil de la commune. Son père ne s’en soucie guère car depuis 2004 lui aussi vit sans son acte de naissance. Le dit document a été emporté par les eaux du cyclone Jeanne. Depuis, ses préoccupations paternelles se résument à nourrir sa femme et ses deux enfants. Read More