#StopRacismeRepDom

Crédit photo: Tilou Jean paul

Crédit photo: RBH / Tilou

Le racisme doit être combattu dans nos sociétés. Nous disons non au racisme en République dominicaine.

NO al racismo en la República Dominicana
ABA rasis nan Sendomeng
NON au racisme en République dominicaine
لا للعنصرية في جمهورية الدومينيكان
NEIN zu Rassismus in der Dominikanischen Republik
NO al racismo en la República Dominicana
NO al razzismo nella Repubblica Dominicana
NEJ till rasism i Dominikanska republiken
Нет расизму в Доминиканской Республике
Não ao racismo na República Dominicana
NEE tegen racisme in de Dominicaanse Republiek
도미니카 공화국의 인종 차별주의에 없음
没有种族主义在多明尼加共和国
ドミニカ共和国での人種差別にノー

Pour toi chère inconnue

Crédit photo: faty.mondoblog.org

Crédit photo: faty.mondoblog.org

Te rencontrer était quelque chose de formidable. Tu donnais l’impression à première vue d’être une fille timide et réservée. Cependant nul ne pouvait s’empêcher de te regarder. Rien qu’à te contempler, qu’à observer ta démarche le frison montait d’un cran. L’impact que tu as fait dès le premier jour de notre rencontre était unique. Plus d’un pensaient que tu n’étais pas d’un abord facile mais ton sourire ne cessait d’attirer les regards vers toi. Au-delà même des regards,  on ne pouvait s’empêcher de penser à t’approcher. Partager quelques phrases avec toi,  avoir ton numéro, pouvoir te dire à quel point tu attires tracassaient tellement les esprits.

Les jours passaient et tu continuais de briller. Entre temps beaucoup se jetaient déjà dans l’eau pour  t’arracher un mot. Finalement, tu te révélais être une fille très ouverte avec  plein de qualités. Non seulement tu es craquante mais aussi tu possèdes des qualités qui te rendent encore plus attirante. Tu es d’une gentillesse et d’une amabilité extraordinaires. On a découvert une fille pleine d’humour et de sens de responsabilité. Cela n’a pas duré pour que tu influence ceux qui évoluaient autour de toi… Read More

Ta pierre compte aussi dans la chaîne de vie

Crédit photo: www.quebecoislibre.org

Crédit photo: www.quebecoislibre.org

Dans la vie certaines fois pour être apprécié on s’attend à accomplir de grandes choses. Des choses comme devenir riche, sauver un pays, être un scientifique très connu, réaliser des choses hors du commun, etc. Bref, nos sociétés regardent aussi ce qui saute aux yeux et la plupart du temps ignorent les multiples choses qu’on réalise au quotidien. En ce sens bon nombre de personnes pensent avoir échoué, car elles estiment n’avoir jamais accompli des prouesses dont elles peuvent être fières.

Cependant, rien que pour rendre la vie meilleure des milliards de gens apportent leur petite pierre partout à travers le monde. Certains dédient toute leur vie à la cause des autres. Pour d’autres, c’est la plupart de leurs activités et même leur temps qu’il convient de partager pour améliorer l’existence humaine. D’autres offrent leur force, leur courage, et même leur dévouement. Il y en a qui apporte des conseils, des mots de réconfort, des sympathie. D’autres encore ne partagent qu’un simple sourire profond et sincère et cela contribue à éclairer la quotidien. Que de bonnes choses on peut faire pour que le lendemain soit meilleur partout sur notre planète… Read More

De la problématique de l’éducation à plusieurs vitesses en Haïti (Partie 2)

Crédit Photo: www.haitioutreach.org

Crédit Photo: www.haitioutreach.org

Dans la première partie de notre travail (à lire ici) nous avons commencé à partir de certains constats à formuler le problème. Mais pour continuer il devient nécessaire de  consulter un certain nombre d’ouvrages traitant d’éducation sous l’angle dans lequel nous la considérons. Voilà pourquoi nous avons entrepris de lire plusieurs auteurs dont nous présentons le contenu des travaux.

En tout premier lieu nous avons consulté Charles Tardieu. Dans son texte « L’éducation en Haïti de la période coloniale à nos jours », paru en 1980 Tardieu précise qu’avant l’indépendance il existait deux systèmes d’éducation dans la colonie. Premièrement, l’éducation formelle avec l’instruction comme pilier destiné uniquement à la formation des colons. Deuxièmement, l’éducation marron qui s’adressait clandestinement et qui était une éducation contradictoire articulée autour du vodou et du syllabaire… Read More

De la problématique de l’éducation à plusieurs vitesses en Haïti (Partie 1)

crédit photo: www.banquemondiale.org

crédit photo: www.banquemondiale.org

Haïti fait face depuis plus de deux siècles d’indépendance à des difficultés de toutes sortes. Aucun secteur de la vie nationale  n’est épargné. De la politique en passant par l’économique, le social à l’éducation le pays ne se comporte pas bien sur le plan macro. Il ne fonctionne que pour fonctionner mais est mal organisé.  Dans tout cela, le secteur éducatif, est forcément un aspect central pour la compréhension de certaines réalités.

Au fait, la question de l’éducation déjà analysée par plusieurs spécialistes n’est cependant pas une question qui serait totalement épuisée tant elle revêt un caractère fondamentalement complexe. Sa complexité ne date pas d’hier et n’est pas facilement appréhendable c’est-à-dire pour bien la cerner faudrait-il considérer plusieurs facteurs  dans une dynamique d’ensemble.

A regarder le fonctionnement, les divers mécanismes d’existence, les structures du système éducatif haïtien d’une part et en consultant certains des ouvrages traitant de cette thématique d’autre part, un certain nombre de constats peuvent être faits. Constats qui peuvent en eux-mêmes constituer des facteurs de blocage, de sous-développement pour le pays  mais aussi comme des conséquences des comportements de nos dirigeants.. Read More

Haïti, la crainte du pire est-elle à venir?

crédit photo:pixabay.com

crédit photo:pixabay.com

Les dernières évolutions de l’actualité en Haïti sèment davantage de doute quant à l’avenir proche du pays.  On se rappelle un ensemble d’évènements assez récents qui n’ont fait que déstabiliser le pays davantage. Après la caducité du parlement survenue le 12 janvier dernier, la situation au pays est de plus en plus inquiétante. Les manifestations anti gouvernementales ne font que se multiplier de semaines en semaines. En plus, il y a aussi lieu de mentionner la grève des enseignants des écoles publiques qui empêchent à des milliers d’écoliers d’assister aux cours. Et plus récemment encore la grève et  les manifestations contre le prix de l’essence la semaine dernière. Auxquelles  manifestations se sont joints  des étudiants de plusieurs facultés de l’Université d’Etat D’Haïti.

Tout cela vient s’ajouter au lot des gros paquets de difficultés et d’angoisse qui tourmentent notre Haïti. Je ne veux pas en rester là.  Ce lundi et après demain mardi est encore annoncée une grevé contre le prix de l’essence. Certainement, la réduction d’à peine 9% n’a visiblement pas arrangé l’affaire. Je ne saurais ne pas souligner aussi la corruption flagrante qui fait bon ménage avec l’administration publique.  Face à tout cela des défis attendent l’équipe gouvernementale dirigée par le premier ministre Evans Paul. Les plus grands défis sont à mon avis la stabilisation du pays, la création d’un climat propice à la réalisation d’élections à tous les niveaux. C’est-à-dire des élections locales, législatives et présidentielles. Et c’est là le plus grand défi la réalisation de ces élections démocratiques, libres, sérieuses. Une dure et lourde responsabilité… Read More

Désolé (e) mon enfant, mais tu ne naitras pas en Haïti

crédit photo: hepatoweb.com

crédit photo: hepatoweb.com

Il est courant depuis quelques temps en Haïti que des gens choisissent que leurs enfants naissent à l’extérieur. C’est une pratique qui concerne globalement les familles de la classe moyenne. Mais encore ceux qui peuvent s’offrir un voyage à l’étranger notamment aux États-Unis ou au Canada etc. Des couples mariés, des personnes non mariées sont de plus en plus favorables à ce que leurs progénitures ne voient pas le jour sous le ciel d’Haïti.  Dans la grande majorité des cas, ils vivent en Haïti, ils y travaillent et y gagnent leur vie. Mais, une fois que leurs femmes ou leurs partenaires tombent enceinte ils planifient de les envoyer à l’extérieur pour leur accouchement.

Cela dit, à un certain stade de leur grossesse, ces femmes laissent le pays pour y revenir quelques temps après leur accouchement. Elles rentrent accompagnées de leurs progénitures pour retrouver le reste de la famille qui les attend avec impatience. Pourquoi donc cette situation est de plus de plus en vogue chez nous ? Qu’est-ce qui motive ces couples à adopter ce comportement ? Quels avantages leur apportent cela ? Bref, faire un enfant est une question de choix cependant les choix ont certainement des mobiles… Read More